Le chien et le loup n’ont pas les mêmes valeurs comme le disait si bien La Fontaine dans sa célèbre fable. C’est ainsi, que de nombreux éthologues qui observent les canidés à l’état sauvage, mais également les chiens errants ou libres, nous amènent progressivement vers une nouvelle forme de reconnaissance des modes d’apprentissages et de communication nécessaires au bien-être du chien. La domestication lie le chien à l’homme bien plus qu’il n’y parait et ce dernier déploie tant d’efforts pour s’adapter et vivre à nos côtés, qu’il est de bon augure que de lui rendre la pareille en s’interrogeant sur le bien-fondé de nos méthodes d’éducation.